Patema et le monde inversé

Patema et le monde inversé

Imaginez… Depuis votre plus tendre enfance, vous évoluez dans un univers souterrain, hostile, composé de tôle et d’acier. Votre seul horizon, la tuyauterie complexe des systèmes de ventilation qui vous permettent de respirer. Au fond de vous, vous en êtes persuadé, un autre monde existe, là-bas, quelque part, au-delà de la « zone interdite »… Vous rêvez d’explorer cet autre univers que vous sentez battre au fond de votre cœur.

Imaginez… Vous êtes lycéen et vous vivez dans un État totalitaire et policé dans lequel il est formellement interdit de rêver. Pourtant, l’attraction qu’exerce sur vous le vaste ciel est irrésistible et, bien que ce soit formellement interdit, vos professeurs vous surprennent régulièrement la tête dans les nuages, comme happé par vos pensées secrètes.

Patema et le monde inversé

Patéma, l’orpheline de 14 ans qui désire ardemment découvrir le monde d' »ailleurs » et Age, le lycéen utopiste, vont se rencontrer, défier les lois de la gravité, et vivre ensemble une aventure incroyable. Dès le générique de Patéma et le monde inversé, on comprend que, suite à une immense catastrophe, la Terre telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’existe plus. On pénètre alors dans l’univers métallique et confiné des habitants du monde souterrain. A travers les yeux de Patéma, Yasuhiro Yoshiura nous révèle la poésie étonnante qui s’en dégage.

 

 

Les premières images du film de Yasuhiro Yoshiura nous plongent dans un décor qui rappelle un peu celui de La Cité des Enfants Perdus, de Jean-Pierre JEUNET et Marc CARO. Mais Yuji Kaneko, le directeur artistique de Patéma et le monde inversé qui signe le décor, explique qu’il s’est en fait inspiré des travaux d’Oscar Niemeyer, l’architecte qui dessina la ville de Brasilia. Pour un résultat époustouflant à l’écran !

Patéma et le monde inversé sortira au cinéma le 12 mars prochain. Pour la beauté des décors, la musique, la narration, le scénario, les personnages intelligents et attachants… Pour toutes ces raisons, il serait vraiment dommage de manquer ce film ! A l’occasion de sa sortie, la little gallery et Eurozoom, proposent un concours sur le thème « imagine… le monde à l’envers ». Pour y participer et peut-être remporter une des 20 places de cinéma en jeu, c’est par ici !

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher